Saison de la Création

 

Le 1er septembre a commencé la saison de la création, nous sommes invités à mettre tout en œuvre pour protéger la vie, protéger la création.

« La Journée Mondiale annuelle de Prière pour la Sauvegarde de la Création offrira à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu pour l’œuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins et en invoquant son aide pour la protection de la création et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons », Pape François

Semaine 1

Saison de la Création : Une idée pour cette semaine ?

 

Et si nous mettions tout en œuvre pour protéger la planète ?

Jetons nos déchets dans les bacs destinés à cela et pensons au recyclage.

Voici la durée de vie des principaux déchets que nous retrouvons souvent dans les abords de la clinique et aussi au bord des routes et des chemins..

 

  • Pelures de fruits :  3 à 6 mois
  • Mouchoirs et serviettes en papier :3 mois
  • Papier journal : de 3 à 12 mois
  • Mégots de cigarette : 1 à 5 ans
  • Chewing-gum :5 ans
  • Boîtes de conserve :50 ans
  • Bouteilles plastiques :De 100 à 1 000 ans
  • Canettes en aluminium : 100 ans et plus
  • Masques de protection : 400 è 450 ans
  • Couches jetable : 400 à 450  ans
  • Sac plastique : 450 ans
  • Tickets de bus et de métro : 1 an
  • Briquets plastiques : 1000 ans
  • Polystyrène :1 000 ans
  • Verre : 4 000 ans

sources ConsoGlobe et divers sites pour le  traitement des déchets

Alors quelle planète voulons nous pour nos enfants ?  Merci de nous aider à garder un environnement propre !

Semaine 2

Saison de la création, et si nous prenions le temps de contempler ? Que la création est belle !

Semaine 3

Les conseils très simples de Laudato Si pour protéger la terre

Accomplir le devoir de sauvegarder la création par de petites actions quotidiennes est très noble, et il est merveilleux que l’éducation soit capable de les susciter jusqu’à en faire un style de vie. L’éducation à la responsabilité environnementale peut encourager divers comportements qui ont une incidence directe et importante sur la préservation de l’environnement tels que :

  • • éviter l’usage de matière plastique et de papier,
    • réduire la consommation d’eau,
    • trier les déchets,
    • cuisiner seulement ce que l’on pourra raisonnablement manger,
    • traiter avec attention les autres êtres vivants,
    • utiliser les transports publics ou partager le même véhicule entre plusieurs personnes,
    • planter des arbres,
    • éteindre les lumières inutiles.

Tout cela fait partie d’une créativité généreuse et digne, qui révèle le meilleur de l’être humain. Le fait de réutiliser quelque chose au lieu de le jeter rapidement, parce qu’on est animé par de profondes motivations, peut être un acte d’amour exprimant notre dignité. ( paragraphe 211)

Et Il ne faut pas penser que ces efforts ne vont pas changer le monde. Ces actions répandent dans la société un bien qui produit toujours des fruits au-delà de ce que l’on peut constater, parce qu’elles suscitent sur cette terre un bien qui tend à se répandre toujours, parfois de façon invisible (paragraphe 212) »
Alors si nous essayions ?

Semaine 4

Saison de la création : petite méditation à partir de la parabole du flocon de neige

« Dis-moi combien pèse un flocon de neige ? » demande une mésange à une colombe sauvage.

« Rien de plus que rien » fut la réponse.

« Dans ce cas-là, je dois te raconter une histoire merveilleuse. » dit la mésange.

« J’étais assise sur une branche de sapin, près du tronc, quand il a commencé à neiger tout doucement, sans tempête, comme dans un rêve, sans la moindre violence.

Comme je n’avais rien d’autre à faire, j’ai compté les flocons de neige qui se déposaient sur les brindilles et les aiguilles de ma branche.

Il y en avait exactement 3 741 952.  Quand le flocon suivant s’est déposé – rien de plus que rien, comme tu dis – la branche s’est cassée. »  Ayant dit cela, la mésange s’enfuit.

La colombe, une autorité en la matière depuis le temps de Noé, se mit à réfléchir à cette histoire quelques instants et murmura « Peut-être manque-t-il une seule personne pour que LA PAIX se fasse dans le monde ! »

De même pour la protection de notre planète et le service de la vie, chacun de nos actes, chacune de nos paroles peuvent apporter beaucoup.

Alors pourquoi ne serions-nous pas ce petit flocon  de neige ?

Actualités

Actualités
Tous consulter